Le musée grévin : un musée hors du temps !

Sous la troisième république, naissait un joyau où scintillent des personnalités en trois dimensions dans un cadre intemporel. Habillée de lettres d’or, la façade Art Déco à la silhouette gracieuse invite les passants à contempler un univers d’illusions, un cabinet fantastique, un palais des mirages…une véritable Invitation parisienne au Voyage. Au musée Grévin, l’impossible est réalisable : Maître Gims est hébergé sous le même toit que Catherine de Médicis, Omar Sy côtoie Donald Trump, et Maria Callas entonne la Traviata devant Jean-Baptiste Lully. Colocataires de la demeure du vrai semblant, au 10 boulevard de Montmartre, dans le neuvième arrondissement de la Ville Lumière, ils sont les héros des visiteurs. En effet, ces êtres figés de cire attirent chaque année plus de 700’000 personnes, émerveillées de pouvoir se prendre en selfie devant les doubles des célébrités.

Envol fantastique au fil de l’histoire…

Le 5 juin 1882, le musée Grévin est inauguré, et connaît dès son début un succès foudroyant. Propriété privée de Grévin & Cie et de la filiale de la Compagnie des Alpes, le musée de cire abrite pas moins de 200 célébrités. “Mettre un visage sous les noms”, voilà la préoccupation première d’Arthur Meyer, directeur du journal Le Gaulois. Il a fait appel non pas à un photographe, car cet art n’a pas l’impact qu’il a aujourd’hui, mais à un sculpteur, graphiste et caricaturiste : Alfred Grévin. Le projet est financé par l’homme promoteur de la tour Eiffel et du théâtre des Champs-Elysée : Gabriel Thomas. Au cabinet fantastique défilent ensuite des magiciens de renommée : Carmelli, Emile Voisin, le magicien Dickenson ou Tom Anders. L’académie Grévin sera quant à elle créé au début du siècle, en 2001.

Quelques informations pratiques

Desservi par la station de métro Grands Boulevards 9 ou 8, ou de la Bourse sur la ligne 3, le musée est facile d’accès. Pour ceux qui préfèrent voyager sur terre, les bus 20, 39 ou 48 mènent vers la demeure des chimères. Un parking du nom de Chauchat Drouot se situe à 400 mètres du musée. En ce qui concerne les tarifs, sur le web les réductions ne sont pas négligeables : bon plan pour famille avec une offre valable pour 4 personnes dont 2 adultes et réservation à J-5; billets datés avec réservation à J-5 aussi, pour les enfants le prix est à partir de 15,70 euros et pour les adultes de 18,50 euros; le billet non daté, le “venez quand vous le souhaitez” ou pour ceux qui sont plutôt “des dernières minutes” s’élève à 22,50 euros pour les adultes et 17,50 euros par enfants. L’édifice est ouvert tous les jours de la semaine, et le blog permet de contrôler plus précisément au jour le jour les heures d’ouverture et de fermeture. Le musée propose quelques supports afin de mieux profiter de la visite : un carnet pour adulte avec la biographie des êtres de cire; un livret ludique pour les plus jeunes; et il invite aussi ses visiteurs à prendre un p’tit café.

Symphonie du royaume des sosies de cire

Quand la porte s’ouvre, les visiteurs ébahis foulent les marches du grand escalier de marbre, pour entrer dans le palais des Mirages, créé par Eugène Hénard en 1900 à l’occasion de l’exposition universelle. Racheté par le musée Grévin en 1906, ce palais est équipé d’un kaléidoscope géant où cillent des illusions d’optique, des effets de perspective ainsi que des réflexions sur les miroirs. Ce palais est le fruit de la rencontre de grands artistes : l’interprète designer américain Krysle Lip, le maître de la Haute-Coiffure Charlie le Mindu, le fameux tatoueur parisien SM Bousille, Eriko Nagata allie la mode à l’art moderne, Angela Oheix et Lucie Lebrun pour les bijoux. On s’enfonce ensuite dans la salle des cocktails qui débouche sur le théâtre du Tout-Paris. Brasserie Parisienne, chefs gastronomiques, grands hommes politiques, pop stars, sportifs, BD, clichés du 20ème siècle et histoire de France,voici le parcours du Musée Grévin. Les spectateurs sont invités à sortir par la salle des colonnes.

Dans cet univers, le réel danse avec le virtuel, le temps d’antan cohabite avec les contemporains,…vous pénétrez dans un musée hors du temps, le temple du vrai semblant.

Publié dans Musées de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*