Le musée Guimet

Le musée Guimet : un lieu incontournable pour les amateurs d’art asiatique

Depuis sa rénovation le Musée National des Arts Asiatiques – Guimet est devenu un centre culturel qui attire tous les amateurs d’art et de civilisation asiatiques. Outre ses collections permanentes il accueille nombre d’expositions temporaires et est le théâtre de manifestations culturelles très diverses. 

Histoire du musée Guimet

Emile Guimet (1836-1918), industriel lyonnais, est aussi un grand voyageur. Il parcourt l’Egypte, la Grèce et effectue un tour du monde en 1876 qui l’entraîne au Japon, en Chine et en Inde. C’est ainsi que, dès 1879, il présente à Lyon les différentes collections d’objets d’art qu’il a glanés dans ces régions. 
A la faveur de rencontres avec des archéologues et d’autres collectionneurs il se spécialise dans les arts asiatiques et fait construire un musée à Paris en 1887. 
En 1945 il est procédé à un échange entre les collections égyptiennes du musée et l’ensemble des oeuvres des collections asiatiques du musée du Louvre qui viennent étoffer celles déjà en place. 
En 1975 la bibliothèque ancienne et sa coupole ainsi que la toiture de l’établissement sont inscrits aux Monuments Historiques. 
Dès 1991, le Temple Bouddhique et un jardin japonais sont installés à deux pas du musée dans l’hôtel d’Heidelbach qui a été édifié en 1913 dans un style XVIIIe. 
En 1996 le musée est rénové et ses galeries épurées laissent désormais une place prépondérante à la lumière du jour. 

Musee guimet

Des collections permanentes et des manifestations ponctuelles 

Le Musée Guimet possède l’une des collections les plus complètes au monde en matière d’arts asiatiques, avec quelques 65000 oeuvres. Il a pour vocation de faire mieux appréhender les relations et les différences entre les diverses cultures asiatiques anciennes. 
Les 5500 m² de galeries couvrent une période de 5 millénaires et un espace géographique qui comprend l’Asie du sud-est, l’Inde, la Chine, l’Asie centrale, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Himalaya. 
On peut y admirer des armes, des céramiques, des estampes, du mobilier, des peinture, des bronzes, des dessins, des manuscrits, des sculptures, des objets du culte et des objets de la vie quotidienne ainsi que des textiles de la collection Riboud. 
Si les objets d’art présentés dans les collections permanentes sont archéologiques ou très anciens, les expositions temporaires donnent à voir des oeuvres plus contemporaines. 
La bibliothèque de manuscrits anciens est le lieu de diverses manifestations culturelles : rétrospectives cinématographiques, spectacles de danse et de théâtre, concerts de musique et récitals, toujours en rapport avec les arts asiatiques

Informations pratiques 

Le musée Guimet se trouve : 6, place d’Iena – 75116 Paris 
Il est ouvert du mercredi au lundi de 10 h à 18 h et fermé le mardi et le 1er mai. 
Il est possible de visiter les collections permanentes de façon libre ou avec un guide. Des supports à la visite libre sont mis gracieusement à la disposition des visiteurs en plusieurs langues : français, allemand, anglais, italien, espagnol et chinois. 
Il est aussi possible de jumeler la visite des collections et de l’exposition temporaire. 
Des visites – contes sont organisées pour les enfants ainsi que des ateliers pour les familles. 
La visite en groupe doit être réservée au préalable mais est acceptée. (resa@guimet.fr) 
La bibliothèque du rez de chaussée est ouverte au public et permet de se documenter ou d’approfondir certains sujets concernant les arts asiatiques
De nombreuses activités pédagogiques sont proposées aux scolaires en lien avec les arts asiatiques
Sur place vous trouverez un restaurant de spécialités asiatiques, une boutique de cadeaux et une librairie. 

Le musée Guimet recèle tant de trésors qu’il séduira petits et grands. Dépassant sa vocation de musée d’objets anciens, il s’ouvre à la modernité en étant un centre culturel aux multiples activités. 

Publié dans Musées de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*